Groupe 2340

Le Développement régional de la Guyane

Rattraper notre retard structurel !

Le programme FEDER-FSE+ 2021-2027 repose sur des travaux de diagnostic stratégique menés dans le courant de l’année 2019 afin d’identifier les principaux défis du territoire, ses besoins en matière d’investissements, les défaillances du marché et les principaux domaines dans lesquels le programme permettra de renforcer le potentiel de développement socio-économique du territoire. Le programme a vocation à intervenir sur le territoire non seulement afin de rattraper le retard structurel qui pénalise la Guyane, mais également afin de pallier les défaillances du marché dans les domaines prioritaires identifiés par les partenaires.

Une stratégie qui s’inscrit en complémentarité d’autres dispositifs, notamment le contrat de convergence avec l’Etat, le plan de relance national... S’il est encore trop tôt pour connaitre l’ampleur des impacts de la crise sanitaire en Guyane, les prévisions des institutions internationales font état de conséquences extrêmement lourdes, qu’elles soient économiques, financières, sociales, culturelles, environnementales ou politiques, pour l’ensemble des pays de la planète.

Le programme a vocation à soutenir la relance économique du territoire et à limiter au maximum les conséquences économiques de la crise sanitaire, notamment en renforçant les filières d’avenir et émergentes pour un développement économique durable du territoire. Un effort sera également fait pour garantir l’accès à l’eau potable à la population, problématique dont les conséquences en période de crise sanitaire sont particulièrement lourdes.

Les axes du programme, prennent part à la mise en œuvre des objectifs du Pacte Vert. Ainsi, au sein du programme Guyane seront pris en considération les projets limitant activement les déplacements sur de longues distances, grâce notamment à la dématérialisation des échanges ; ceux qui priorisent les projets basés sur de la réhabilitation, lorsque cela est possible et pertinent ; et veille à ce que la règlementation et les schémas d’aménagement en vigueur concernant les actions ayant un impact sur l’environnement soient respectés.

Une Guyane plus intelligente

La stratégie du programme implique la poursuite des efforts réalisés lors des précédentes périodes de programmation en développant les capacités de Recherche, Développement et Innovation (RDI) du territoire. D’une part, via des infrastructures de recherche et d’écosystème d’innovation mais également dans l’accompagnement des processus d’innovation et de transfert technologique. Il est indispensable d’améliorer les modalités d’accompagnement du tissu entrepreneurial en suivant le cycle de vie des entreprises. L’enclavement de certaines zones du territoire implique un déploiement important de nouvelles infrastructures et de solutions numériques notamment pour garantir l’accès aux soins médicaux, aux services publics ou à la formation continue.

Une Guyane plus verte

En cohérence avec les orientations du Pacte Vert et les recommandations de l’UE pour la France et ses RUP, le développement des activités de l’économie circulaire, la protection et la valorisation de la biodiversité, la transition énergétique ainsi que l’adaptation au changement climatique et la prévention des risques sont des priorités de ce programme. Mais les questions d’alimentation en eau potable et d’assainissement, de gestion et de valorisation déchets sont aussi importantes. L’accent sera également mis sur le développement des mobilités douces et les alternatives au véhicule thermique individuel.

Une Guyane plus connectée

Les efforts en matière de réseaux de transports se poursuivent en vue de la construction et la réhabilitation des d’infrastructures routières mais également d’équipements structurants pour une véritable multimodalité des solutions de transports.

Une Guyane plus sociale

C’est une stratégie de long terme qui vise à répondre aux besoins d’emploi, d’éducation et d’inclusion de la population. Il s’agit non seulement de mettre en place de nouvelles infrastructures d’éducation, de formation, et de santé mais aussi d’accompagner les publics vers un emploi par la création d’entreprise ou l’insertion professionnelle. Il sera nécessaire de développer un service public de l’orientation et renforcer l’accès à la formation professionnelle des publics éloignés de l’emploi jusqu’à l’obtention d’une qualification par un accompagnement global. Une Guyane plus sociale, c’est aussi développer la prévention, l’offre d’accompagnement et l’accueil des personnes en situation de précarité sociale.

 

Une Guyane plus proche des citoyens

Une approche territoriale est privilégiée en distinguant les espaces urbains et ruraux. Les Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) sont les clés de voûte de cette approche. Les thématiques retenues par les acteurs locaux au titre de leurs stratégies de développement permettront d’adapter les besoins en fonction des zones du territoire en matière de :

  • Cohésion sociale
  • Renforcement du tissu entrepreneurial
  • Développement des usages numériques
  • Préservation et valorisation du patrimoine naturel et culturel guyanais
VOIR +

Dans cette rubrique

Groupe 2341

Liste des bénéficiaires des investissements de l'Europe en Guyane